Nouvelle Norme « Truffes Fraîches »
Accord interprofessionnel Truffes Fraîches 1996
(document fourni par la fédération française des trufficulteurs)

Attention cette norme a été mise à jour en 2006,
Télécharger le fichier pdf

Plan du règlement :

ARTICLE I : Objet

ARTICLE II : Normes « Truffes Fraîches »

  1 - Espèces
  
2 - Dispositions concernant la qualité.
        
A - Caractéristiques minimales
        B - Classification

  
3 - Dispositions concernant les calibres.
  
4 - Dispositions concernant les
tolérances.

  5 - Dispositions concernant la
présentation.
        
A - Homogénéïté
        B - Conditionnement
        C - Présentation
  6 - Dispositions concernant le marquage.
        
A - Identification
        
B - Dénomination du produit
        C - Origine du produit
        D - Caractéristiques commerciales

        
E - Marque officielle de contrôle (facultative)

ARTICLE III : Dates de commercialisation

ARTICLE IV : Mesures transitoires

ARTICLE V : Annexes (Caractéristiques botaniques et organoleptiques des espèces de truffes récoltées en France)

ARTICLE VI

ARTICLE VII : Dates d'application.

Associations membres et membres associés

 

 

Entre les organisations membres d'Interfel et à la demande de la Fédération Française des Trufficulteurs, il est convenu à l'unanimité, ce qui suit :

 

ARTICLE I : Objet

Le présent accord interprofessionnel a pour objet de définir une norme Truffes Fraîches, afin d'améliorer la qualité des truffes, ascocarpes provenant des champignons du genre Tuber, produites en France.

 

ARTICLE II : Normes Truffes Fraîches

1 - Espèces

Les espèces de truffes récoltées en France sont autorisées à la commercialisation sous l'appellation suivante :

  • Tuber brumale Vitt., usuellement dénommé "truffe brumale" et Tuber brumale Vitt. var. moschatum Ferry de Bellone usuellement dénommé "truffe musquée".
  • Tuber aestivum Vitt., usuellement dénommé "truffe de la Saint-Jean", "truffe d'été", "truffe blanche d'été".
  • Tuber mesentericum Vitt. usuellement dénommé "truffe mésentérique".
  • Leurs caractéristiques botaniques et organoleptiques sont précisées en annexe.

    2 - Dispositions concernant la qualité.

    A - Caractéristiques minimales

    Dans toutes les catégories indépendamment des dispositions particulières prévues pour chaque catégorie et des tolérances admises les truffes doivent :

    B - Classification

    Sont dénommées :

    Les truffes entières et les morceaux de truffes font l'objet d'une classification en trois catégories définies ci-après :

    a) Catégorie "extra"

    Seule les truffes entières de qualité supérieure sont classées dans cette catégorie.
    De plus, elle doivent :

  • présenter les caractéristiques de l'espèce,
  • avoir une forme arrondie, plus ou moins régulière et lobée,
  • être exempte de détériorations de prédateurs.
  • Elles ne doivent pas présenter de défauts, à l'exception de :

    à condition que ceux-ci ne portent pas atteinte à l'aspect général du produit, à sa qualité, à sa conservation ou à sa présentation.

    b) Catégorie "1"

    Seules les truffes entières de bonne qualité sont classées dans cette catégorie. Elles peuvent toutefois comporter les légers défauts suivants, à condition que ceux-ci ne nuisent ni à l'aspect général du produit, ni à sa qualité, ni à sa conservation, ni à sa présentation :

    c) Catégorie "2"

    Entrent dans cette catégorie :

  • les truffes entières n'entrant pas dans les catégories supérieures à condition de respecter les caractéristiques minimales.
  • le morceaux de truffes répondant au caractéristiques minimales.
  • 3 - Dispositions concernant les calibres.

    Le calibre est déterminé par la masse unitaire des truffes ou morceaux de truffes.

  • Les truffes entières classées en catégorie "Extra" doivent avoir une masse supérieure ou égale à 20 grammes.
  • Les truffes entières classées en catégorie "1" doivent avoir une masse supérieure ou égale à 10 grammes.
  • Les truffes entières ou morceaux de truffes classés en catégorie "2" doivent avoir une masse supérieure ou égale à 5 grammes.
  •  

     4 - Dispositions concernant les tolérances.

     Tolérances relatives aux espèces commercialisées :

    La commercialisation séparée des espèces de truffes est obligatoire. Cependant, vu la complexité de l'analyse, il est admis pour une espèce donnée une tolérance de 2% d'espèces différentes à condition qu'elles aient été récoltées au même moment.
    En aucun cas, les espèces différentes trouvées ne peuvent être des espèces différentes trouvées ne peuvent être des espèces non produites en France comme Tuber indicum.
    Le canifage est conseillé à chaque incertitude.

     Tolérances relatives à la qualité :

    Dans chaque catégorie, il est admis que 2% en masse de truffes ne correspondent pas aux caractéristiques de la catégorie, mais sont conformes à celles de la catégorie directement inférieure.

     Tolérances relatives à la masse :

    Dans chaque catégorie, il est admis que 2% en masse de truffes ont une masse inférieure à la masse minimale prévue pour la catégorie. Les tolérances cumulées de qualité et de masse ne peuvent excéder 2% de la masse.

     

    5 - Dispositions concernant la présentation.

    Les espèces de truffes doivent être commercialisées séparément.

    A - Homogénéïté

    Le contenu de chaque colis doit être homogène, ne comporter que des truffes de même origine, espèce et qualité et sensiblement de même état de maturité, développement et coloration.
    La partie apparente du colis doit être représentative de l'ensemble.

    Les espèces de truffes doivent être commercialisées séparément.

    B - Conditionnement

    Les truffes doivent être emballées de façon à assurer la protection convenable du produit.
    Les matériaux et notamment les papiers utilisés à l'intérieur du colis doivent être neufs, propres et de matière telle qu'ils ne puissent causer aux produits d'altérations externes ou internes. L'emploi de matériaux et notamment de papier, ou timbres comportant des indications commerciales est autorisé, sous réserve que l'impression ou l'étiquetage soient réalisés à l'aide d'une encre ou d'une colle non toxiques. Les colis doivent être exempts de tout corps étrangers. Les truffes doivent être obligatoirement présentées dans des emballages neufs lorsqu'elles font l'objet d'une expédition.

    C - Présentation

    Les truffes peuvent être commercialisées sous la forme de :

  • Truffes entières.
  • Morceaux de truffes.
  • Les deux formes de présentation des truffes doivent être commercialisées séparément en respectant les dispositions relatives au calibrage telles qu'exposées à l'article 3 de la présente norme.

     

    6 - Dispositions concernant le marquage.

    Les indications relatives au marquage telles que précisées ci-dessous,

  • doivent être apparentes lors de la présentation du produit à l'utilisateur ou au consommateur ; elles sur le conditionnement ou le préemballage ou, en cas de vente en vrac, sur un écriteau, visible par l'acheteur,
  • peuvent être placées à l'intérieur du colis lors de l'expédition.
  • A - Identification

    Emballeur et/ou expéditeur, Nom et adresse ou identification symbolique, délivrée ou reconnue par un organisme officiel.

    B - Dénomination du produit

  • Nom usuel de l'espèce de truffe tel que prévu à l'article 2 de la présente norme.
  • Nom botanique tel que prévu à l'article 2 de la présente Norme
  • Mode de présentation : "Entières", "Morceaux".
  • C - Origine du produit

  • Pays
  • Département ou région de récolte.
  • Eventuellement appellation régionale ou locale, marque collective.
  • D - Caractéristiques commerciales

  • Catégorie
  • E - Marque officielle de contrôle (facultative)

     

     

    ARTICLE III : Dates de commercialisation

    Dates de commercialisation

    Les truffes peuvent être récoltées uniquement pendant la période définie par une date d'ouverture et une date de clôture, fixées chaque année par un avenant au présent accord. En cas de conditions météorologiques particulières, ces dates pourront être amendées par arrêté préfectoral dans les département concernés.

    Les truffes ainsi récoltées peuvent être commercialisées pendant la période de récolte et au cours des dix jours suivant la date de clôture précédemment définie. La récolte, le colportage et la commercialisation des truffes immatures sont proscrits.

     

    ARTICLE IV : Mesures transitoires

    Mesures transitoires

    Pendant une période transitoire s'achevant à l'échéance du présent accord, la commercialisation de truffes non brossées et non lavées est autorisée sur les marchés de gros de production de Aups, Carpentras, Lalbenque, Richerenches, Riez, Uzès et Valéas.

    Pendant cette période transitoire, la commercialisation des truffes est autorisée sur les marchés de gros de production de Aups, Carpentras, Lalbenque, Richerenches, Riez, Uzès et Valéas.

    a) sous une présentation "Triées" ou "Non Triées".

    b) dans la présentation "Triées", il y a deux catégories :

    1- Classe "1" qui regroupe les truffes répondant aux spécifications des catégories "Extra" et "1" telles que définies à l'article 2-B de la norme.

    2- Classe "2" répondant aux spécifications des catégories "2" telles que définies à l'article 2-B de la norme.

     

    ARTICLE V : Annexes (Caractéristiques botaniques et organoleptiques des espèces de truffes récoltées en France)

     

    ARTICLE VI :

    Les contrôles et prélèvement, en vue de s'assurer du respect du présent accord, sur le territoire français, dès le stade de la production et à toutes les étapes de la commercialisation, seront effectués par les agents d'Interfel ou habilités par Interfel ou dans le cadre de leurs attributions, par les agents du ministère de l'économie, des finances et de l'industrie, du ministère de l'agriculture et de la pêche et notamment de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes.

    ARTICLE VII :

    Le présent accord est conclu pour les campagnes 1999/2000, 2000/2001, 2001/2002.

    Si les conditions du marché l'exigent, Interfel s'engage à présenter dans les meilleurs délais au ministère de l'économie, des finances et de l'industrie ainsi qu'au ministère de l'agriculture et de la pêche, un avenant suspendant et/ou modifiant l'application du présent accord.

     

    Associations Membres

    Association française des comités économiques des fruits et légumes (AFCOFEL).
    Association nationale des expéditeurs et exportateurs de fruits et légumes (ANEEFEL).
    Fédération française de la coopération fruitière, légumière et horticole (FELCOOP).
    Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF)
    Fédération nationale des producteurs de légumes (FNPL)
    Fédération nationale des producteurs de pommes de terre et de primeur (FNPPTP)
    Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD)
    Union nationale du commerce de gros en fruits et légumes (UNCGFL)
    Union nationale des syndicats de détaillants en fruits, légumes et primeurs (UNFD)

    Membres associés

    Fédération française des trufficulteurs.

     

    Note : les truffes de Chine (T. indicum) relèvent des règles générales du commerce international.